LES SUBORDONNEES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES SUBORDONNEES

Message  Admin le Mer 6 Juin - 10:27

On reconnaît le nombre de propositions au nombre de verbes conjugués.
EX1: J'aime la natation: 1 verbe conjugué= 1 proposition.

EX2: Je regarde les oiseaux qui volent= 2 verbes conjugués= 2 propositions.

On différencie 3 types de propositions:
1) Les propositions indépendantes.
Elles fonctionnent toute seules. Ce sont les phrases ne comportant qu'un verbe conjugué. Ex: Je joue au football, je prépare le repas.
Ce sont les phrases qui comportent deux propositions coordonnées ou juxtaposées.

Ex1: [Je prends mon manteau] [et je pars]. "et" qui relie les deux propositions. "et" est une conjonction de coordination. Les deux propositions sont donc des indépendantes coordonnées.

Ex2 : [Je suis fatiguée] [ donc je vais me coucher]. Il s’agit de deux propositions INDEPENDANTES coordonnées.

Ex 3 : [Je suis fatiguée], [je vais me coucher]. 2 propositions INDEPENDANTES juxtaposées (= posées à côté).
2) Les propositions principales.
3) Les propositions subordonnées.
Ces propositions sont dépendantes des principales.
Elles ne peuvent fonctionner toute seules.

Ex : je veux que tu partes. « que tu partes » a besoin de « je veux » pour avoir un sens.

II/ LES PROPOSITIONS SUBORDONNEES.
1) Les propositions subordonnées relatives
Ex : Le cours que j’étudie est passionnant.
Proposition principale : Le cours est passionnant.
Proposition subordonnée : que j’étudie.

Les propositions subordonnées relatives complètent un nom.

« que j’étudie » complète le nom « cours ».

2) Les propositions subordonnées conjonctives complétives.
Ex : [Je veux] [que tu travailles].
« que tu travailles » : proposition subordonnée conjonctive complétive du verbe « veux » (vouloir).

Les propositions subordonnées conjonctives complétives complètent un verbe.

3) Les propositions subordonnées circonstancielles.

Elles servent à donner les circonstances de la proposition principale. Elles ont pour fonction complément circonstanciel (de temps, de lieu, de manière, de moyen, de but, de cause, de conséquence…)

Ex : Lorsque la sonnette retentit (Sub circ. Temps du verbe se lever), il se leva du canapé.

Ex2 : Vous devez vous taire pour que je puisse faire mon cours (prop sub circ de but).

Ex3 : Il est fatigué parce qu’il se couche tard (prop sub circ de cause).


4) Les propositions subordonnées interrogatives indirectes.

Il se demande s’il viendra.


EXERCICE 2 p.289 (fiche)


L’an passé, je me souviens que notre classe a participé à un concours d’écriture. ( subordonnée complétive car elle complète le verbe « se souvenir ») .

« que nous ne connaissions pas » : proposition subordonnée relative car elle complète un nom.

« lorsque je l’ai découvert » : prop sub circonstancielle.
« qui t’avait peint » : interrogative indirecte.

J’ai apppris « qu’(que il) il s’agissait d’un peintre… » : sub complétive du verbe « apprendre »

« qui s’appelle Bruegel » : complète le nom « peintre » donc c’est une relative.


1/ Je pense que tu as tort. P.S. Complétive.
2/ Les élèves [que j’ai en cours] sont attentifs. P.S. relative.
3/ Je comprends que tu sois fatigué. complétive
4/ Les vacances [que j’ai passées] étaient formidables. relative


Inventez 4 phrases. Les deux premières comporteront une proposition subordonnée complétive que vous soulignerez, les deux autres, une proposition subordonnée relative que vous soulignerez.

Admin
Admin

Messages : 48
Date d'inscription : 26/08/2011

http://4numelne.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum