SEANCE 3: un peu de vocabulaire que l'on trouve dans les nouvelles réalistes: transports, vêtements, mobiliers....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SEANCE 3: un peu de vocabulaire que l'on trouve dans les nouvelles réalistes: transports, vêtements, mobiliers....

Message  Admin le Jeu 8 Déc - 15:19

JE RAPPELLE QUE VOTRE OBJECTIF EST D'ESSAYER DE RÉUTILISER CES MOTS DANS VOS PROPRES NOUVELLES RÉALISTES.

[u]

Séance 3 : LE VOCABULAIRE DES NOUVELLES REALISTES

EXERCICE 10 :
Bijoux : parure, rivière diamants, bague, anneau, bracelet, collier, boucles d’oreilles, pendentifs, chaînes, broche, alliance, chevalière …
EXERCICE 11 : Les activités de la servante
Récurer, balayer, repasser, ranger, débarrasser la table, astiquer les meubles ou les sols, faire la poussière, mettre en ordre…
EXERCICE 12 : LES VOITURES DE TRANSPORT AU 19ème siècle
TILBURY : Petite voiture hippomobile très légère, biplace, à deux roues, le plus souvent découverte, sans emplacement spécial pour les bagages.

CARRIOLE : Voiture campagnarde, sorte de charrette à deux roues, grossièrement suspendue, souvent couverte d'une bâche en forme de capote, destinée au transport de personnes ou/et de marchandises. Une carriole de paysan; une carriole de pommes de terre :

CALECHE : Voiture légère, munie à l'arrière d'une capote mobile
BREAK : voiture découverte à quatre roues.
OMNIBUS : Véhicule, initialement hippomobile puis automobile, qui servait au transport en commun des voyageurs, et qui accomplissait un trajet à arrêts déterminés entre divers quartiers d'une ville, ou qui desservait une gare maritime, une station de chemin de fer, un hôtel, etc.
FIACRE : Voiture de louage tirée par un cheval et conduite par un cocher, que l'on utilise à la course ou à l'heure.
Fiacre Calèche

Break

EXERCICE 13. UN INTERIEUR
Les termes qui définissent un intérieur campagnard :
Meubles et objets Nourriture Odeurs
Cheminée
Solives
Table
Huche au pain
Chandelle
Chandelier de fer tordu Boudin grillé Suffocante
Acre fumée

On entrait dans la pièce par une porte capitonnée d’argent. Les murs étaient recouverts de tapisseries représentant des scènes galantes et de tableaux de peintres impressionnistes. Au milieu de la salle à manger, s’étendait une vaste table recouverte d’une nappe en soie et sur laquelle étaient posés de l’argenterie rutilante. Un lustre suspendu au centre de la pièce faisait ressortir l’éclat des couverts et de la vaisselle. Sur la gauche de la pièce, on pouvait remarquer une petite fontaine en marbre aux contours finement ciselés se découpait sur une tenture d’un bleu roi scintillant. Les fauteuils sur la droite de la pièce étaient recouverts de matières précieuses.
Tout était si lumineux, si luxueux, si raffiné que l’on osait à peine s’asseoir de peur de venir ternir l’éclat du lieu.

EXERCICE 14 : LE LEXIQUE DE LA SOUFFRANCE
Son désespoir fut si terrible….Il pleurait du matin au soir, l’âme déchirée d’une souffrance intolérable, hanté par le souvenir, par le sourire, par la voix, par tout le charme de la morte.
Le temps n’apaisa point sa douleur….Il faisait une grimace affreuse et se mettait à sangloter.

EXERCICE 15 : LES FIGURES DE STYLE : METAPHORE, COMPARAISON, REPETITION
a) Comparaison : Les pommiers sont comparés à des têtes poudrées. L’outil de comparaison est comme et le point commun est « blancs ».
b) La métaphore : La lune a la forme d’une faucille. C’est une manière d’annoncer peut-être la mort de quelqu’un.
c) Comparaison : les barques sont comparées à de lourds poissons morts. Ceci est une manière de les animer et le point commun peut être la forme et la lourdeur.
d) Les répétitions sur « perdu » et « puis » permettent d’insister sur l’émotion (ici la colère) du personnage qui s’emporte.





Admin
Admin

Messages : 48
Date d'inscription : 26/08/2011

http://4numelne.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum